Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
February 8 2009 1 08 /02 /February /2009 20:05
J'ai été conviée hier, à prendre le café chez Armand et Laurette, qui habitent à trois rangées d'escaliers de chez moi.
Armand avait fait un gâteau "deux en un" . En dessous des noix concassées et au dessus des pommes.
Nous nous sommes étalés sur notre soulagement que l'oulpan soit fini et surtout que nous n'ayons plus de devoirs.
(Eux faisaient leurs devoirs tous les jours.)
Nous nous sommes racontés notre dernière matinée dans nos classe respective et Armand me narre, l'oeil espiègle que Guila, la prof, a demandé d'expliquer  ce qu'ils font le matin quand ils se réveillent.
Il me précise qu'elle attend qu'ils parlent du petit déj et de la douche.
Mais Armand s'est retourné en regardant les jeunes de sa classe et a répondu: "They make love !"
Il est très fière de me dire qu'il a déclenché l'hilarité générale et je regrette à ce moment d'avoir changé de classe.
Je me rappelle le dragon Edith et je me dis que j'ai bien fait .

Et puis ils ont commencé à se chamailler parce qu'Armand n'est pas sûr de vouloir rester ici et que pour Laurette il est hors de question de retourner à Paris.
Armand est nostalgique de sa vie parisienne, des parcs, des amis, du club de billard, de l'atelier de peinture...
Laurette ne veut pas en entendre parler et lui dit qu'elle se sent bien mieux ici, qu'elle a 70 ans et qu'elle veut finir ses jours dans le calme.
Elle lui rappelle qu'il a fait un malaise cardiaque il y a un an, alors qu'ils étaient en vacance chez leur fille, et qu'elle a dû le traîner à Jérusalem.
Armand qui a le sens du détail lui répond qu'elle ne l'a pas "traîner", puisqu'il a pris un taxi.
Elle lui rétorque qu'il n'a cas y retourner sans elle.
Et puis ils me prennent à parti et je dois dire que je suis désolée pour eux.
Je les comprends et je leur dit que c'est bête de divorcer maintenant, ce avec quoi ils sont d'accord !

Entre nous, passer de Paris à Modiin, il faut être amnésique pour supporter.

Je suis allée au Shopping avec ma voisine, histoire de voir des êtres vivants, avant le début du shabbat.
Elle me dit qu'elle doit acheter des chaussures et nous entrons dans un magasin où tout est en solde.
Il y a des chaussures que vous ne verrez nulle part ailleurs.
Il faut vraiment que je prenne des photos.
Elle me demande mon avis sur des chaussures à plate-forme et je lui dit que ce ne sont pas mes goûts.
Oui avec l'âge, je deviens diplomate !
Elle fini par essayer une paire de super bottes couleur or vieilli, mais c'est du noir qu'il lui faut.
Le vendeur la baratine à un point que je me marre doucettement.
"Tu as besoin de chaussures noires ? Mais le noir ce n'est pas une couleur ! Ce n'est pas la vie ! Cette couleur c'est gai, c'est la couleur de la vie !"
Elle se rabat sur une paire de bottes noires et me redemande mon avis.
Cette fois je ne peux m'empêcher de lui demander si elle a l'intention d'aller sur la lune .
Elle rigole.
Le super vendeur: "Ces bottes coûtaient 500 shekkels et maintenant elles sont à 149 shekkels, tu te rends compte de l'affaire que tu fais ?"
Moi je sais qu'un mauvais achat, même si tu le donnes au client, il ne le veut pas.
Et puis ça doit être un sacré rossignol si il les vend  80% moins cher !
Elle fini par lui dire qu'elle va réfléchir et le type qui rongeait son frein jusque là explose: "Quoi réfléchir?"
Je me suis saisie.
"Tu vas réfléchir, tu vas revenir et il n'y aura plus ta pointure, une affaire comme celle-là, tu penses, et tu vas t'en mordre les doigts et tu te diras mais pourquoi j'ai hésité et ce sera trop tard...Regardes le cuir, c'est pleine peau, on n'hésite pas sur des bottes comme celle-là ! Réléchir ?"
Le mec est énorme, non ?
Je n'ose même pas la regarder tellement j'ai envie de rire.
Inutile de dire que nous sommes sortie sans rien.

Share this post

Repost 0

comments

Présentation

Profil

  • Miss caustic
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes.
Ou le contraire.
Bavarde.
Gai luronne à ses heures.
Imbue d'elle même et menteuse!
Non, ça ce n'est pas vrai!
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes. Ou le contraire. Bavarde. Gai luronne à ses heures. Imbue d'elle même et menteuse! Non, ça ce n'est pas vrai!

Recherche

Pages