Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
May 22 2009 6 22 /05 /May /2009 20:32


Oui, c'est à dire que j'ai eu deux raisons de ne plus n'épancher sur mon blog.
L'une était d'ordre pratique, un séminaire sur le monde du travail, hautement passionnant, et l'autre de l'ordre du principe, c'est à dire que si on veut m'entuber, et je reste polie, on va au devant de beaucoup de regrets.
Je commencerai par le séminaire d'une semaine, orchestré par Dina, entre autres choses,chasseuse de tête qui nous a donné un panorama des possibilités de travail quand on est "olé radach" ( nouvel émigrant ), qu'on baragouine l'hébreu, qu'on est du presque troisième âge, qu'on vient d'un pays où les lois sociales parfois diffèrent, qu'on est religieux et qu'on a chacun ses soucis.
Et si on accumule toutes ces tares que faire à part se suicider ?
Mais non.
Cette dame était on ne peut plus professionnelle et positive et j'ai bu ses paroles pendant une semaine.
D'abord, sa principale qualité fut de canaliser Manuel avec une autorité toute féminine,.
Mais qu'attendre d'autre d'une "kibboutzinikit" ? *
Il n'a évidement pas pu s'empêcher de demander quelques définitions de mots que nous avions utilisé au cours, une bonne centaine de fois chacun, et de faire, à chaque traduction: Ah, oui ?
Il y eut une bagarre entre lui et deux russes déchaînées, édentées et effrayantes qui avaient froid alors que lui voulait allumer la clim.
Il s'accrochait à sa télécommande et nous, on était morts de rire.
Il leur a demandé comment elles pouvaient avoir froid alors qu'elles viennent de Russie ?
C'est bien connu, les Russes ont l'habitude dufroid, les femmes doivent rester à la maison et Manuel est dans son monde.
Finalement nous leur avons demandé de venir avec un pull et le lendemain, quand elles sont arrivées, Manuel les a accueillies avec un: Et alors ? Où est le pull ?
Il a continué à vouloir boire le café avec moi, et moi j'ai continué à l'éviter.


Parallèlement à cela, Chéri et moi avons eu la très mauvaise idée de changer d'opérateur de téléphonie mobile.
Ouh, que c'est bien dit !!!!
Nous étions peinards chez "Orange".
Peinards je vous dis.
Deux types sont venus à la maison et nous ont embobinés, en hébreu, je précise, en nous faisant miroiter des tarifs hyper intéressants et en nous offrant des téléphones, et pas du toc.
Eux c'est PELEPHONE (beuark !).
A éviter, PELEPHONE (beuark !).
Ne jamais signer avec PELEPHONE (beuark !).
Donc Chéri, qui est tout sauf con, et qui parle le langage des hautes technologies comme vous et moi employons les mots les plus simples du quotidien, Chéri donc leur fait remarquer que son IPhone n'est pas compatible avec leur carte sim.
Non mais.
Et le gars lui que dit que si bien sûr, il a un tas de clients qui ont un IPhone et que ça fonctionne.
Suffit d'aller chez "untel" et il l'adapte.
Chéri insiste en disant que son IPhone ( merci la pub ) est de la première génération et que ça ne peut pas fonctionner.
Chéri de plus, ne veut pas du super-gsm-hyper-cher-et-luxueux, il veut son bon-vieux-IPhone-première génération.
Je lui dis, prends-le et puis merde, tu le reçois de toutes façon.
Bon j'abrège, vous aurez compris, on s'est fait avoir mais... ce sont des pros de l'arnaque, et ça madame, c'est un métier !
Bref on signe.
Aie, aie, aie.
Dans le contexte, oïe veï !

Évidemment pas de "untel" ici ni ailleurs, les arnaqueurs sont aux abonnés absents et il ne nous reste plus qu'à aller chez PELEPHONE (beuark !) pour réclamer.
D'autant que nous avons 14 jours pour rompre le contrat.
Il y a une superbe boutique PELEPHONE (beuark !) dans le Shopping Center merveilleux de Modiin.
Le seul point d'attraction dans cette ville qui sera sans doute amusante un jour.
Quand je n'y serai plus.
Mais je m' égare.
Jour J-10.
4ème jour pour ceux qui préfèrent.
Nous arrivons devant la boutique PELEPHONE (beuark !) et une tarte nous demande ce qu'elle peut faire pour nous.
Je lui dis la bouche en coeur et très innocemment (ô combien !), bonjour je viens rompre mon contrat.
Et elle me répond sur le même ton, nous ne faisons pas ça ici.
Je lève la tête et je lis PELEPHONE (beuark !).
Je lis bien votre enseigne n'est-ce pas ? J'ai le droit de rompre mon contrat et je veux donc...
Elle me coupe et me dit de prendre un numéro qu'elle me tend.
Chéri et moi faisons la file et une brave fille qui ne sait pas que sa journée est foutue, m'accueille tout sourire, que puis-je faire pour toi ?
Je viens rompre mon contrat.
Pourquoi ?
J'explique.
Ah mais nous on ne peut pas faire ça ici.
Je vais appeler le gars qui est venu chez vous.
Oh, il ne répond pas.
Oh, je lui dis, comme c'est bizarre !
Il est peut-être occupé en clientèle me dit le sourire.
Oui, ça fait trois jours qu'il ne répond pas, lui roucoule le pigeon.
Bon je vais envoyer un mail au démarcheur et à son responsable.
Il vont t'appeler d'ici deux jours.

Bien sûr personne n'a rappelé et nous nous repointons à la boutique.
Une autre gourde.
Je lui dis que je veux voir le responsable mais elle fait barrage avec ses dents blanches.
Elle veut trouver une solution et je ne veux qu'une chose.
Chéri n'a pas encore ouvert la bouche mais quand il s'énerve...
Et comme, quand il parle normalement, les gens qui ne le connaissent pas croient qu'il s'énerve, quand il s'énerve, les gens croient qu'il va les mordre.
Ce qui peut être utile, mai là la fille ne fait que souffler et demander de l'aide à ses collègues, et même au responsable mais personne ne veut avoir à faire avec nous.
Elle fini par nous dire piteusement qu'on en fait des histoires pour un IPhone.
Non seulement c'est culotté mais elle ne sait pas que Chéri aime son IPhone plus que tout.
Oui que tout.
Je lui dis que je vais dormir ici s'il le faut et comme elle commence vraiment à s'affoler, une fille arrive et essaye de me calmer.
Faut dire que Chéri aussi veut que je me calme, ce qui m'énerve encore plus.
je leur dis que je ne veux plus de leur contrat, je ne veux pas travailler avec des menteurs et des voleurs.
Tu peux rester dormir ici ça ne changera rien !
Oui elle me dit ça la gourdasse.

Au 13ème jour...
Notre ami tout frais et tout neuf, mais bel et bien israélien s'en mêle.
Il a aussi dit qu'il ne bougerait pas tant que ce ne serait pas résolu.
Et après une heure et demie de palabre, nous avons cassé le contrat.
Et nous sommes retourné chez Orange, avec qui nous avons négocié des très bon tarifs.


*( pour ceux que ça intéresse, cherchez dans Wikipedia, à kibbutz )

Share this post

Repost 0

comments

cetnat 05/24/2009 14:48

Je retiens, jamais Pelephone.

Yves 05/22/2009 20:58

Tres sympa :)

Présentation

Profil

  • Miss caustic
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes.
Ou le contraire.
Bavarde.
Gai luronne à ses heures.
Imbue d'elle même et menteuse!
Non, ça ce n'est pas vrai!
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes. Ou le contraire. Bavarde. Gai luronne à ses heures. Imbue d'elle même et menteuse! Non, ça ce n'est pas vrai!

Recherche

Pages