Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
October 20 2009 3 20 /10 /October /2009 19:17
Lorsque l'on décide d'émigrer, ce n'est pas toujours une expérience mûrement réfléchie, pesée et préparée.
Même si certains croient que c'est le cas.
Venir en vacance, même 100 fois dans un pays, ce n'est pas le connaître.

Personnellement, je n'ai rien organisé.
Tout ce qui ressemble de près ou de loin à "anticiper", "goupiller", "préparer", "planifier" ne fait pas partie de mon vocabulaire.
Je fonce, me laissant aller à mon intuition et à mes envies.
Et je décide que ça va marcher.

Lorsque j'ai mis en route mon alya, j'ai estimé qu'il était hors de question que je fasse marche arrière, que je rentre en Belgique "au cas où", ni même que j' y pense.
Par conséquent j'ai tout fait pour avancer dans ce sens.

Résultat, je suis enchantée, après une année passée ici ,et je ne peux pas imaginer une seconde vivre ailleurs.
Je trouve tout merveilleux même le plus exaspérant et je me réjouis à tous moments dans la journée .

Partir si tôt le matin, en espérant un cherout, ou le 109 ou le 110, merde quelque chose qui m'emmène à Jérusalem avant 9 heures !
Quand j'ai la chance de monter dans un cherout, conduit souvent par un arabe, je pense inlassablement à nos détracteurs.
Des arabes chrétiens de Jéru ou des bédouins, peu importe, qui me conduisent à mon travail.
L'apartheid revu et corrigé.
Des chauffeurs ténébreux, virils et très poilus.
Avec la grosse gourmette et la montre qui bling.
Et  plein de peluches sur le tableau de bord et au sol .
Des gros coussins, des oursons et des mots doux.
"I love you" partout.

C'est pas mignon ça ?


Les bus eux, sont décorés de guirlandes, de bouquets de fleurs en plastique et de petit batonnets d'encens qui parfument et augmentent l'envie de gerber si si on est assis à l'avant.

C'est pas mignon ça ?

Pendant le trajet j'appelle mes copines, parce qu'elles ne font plus le chemin avec moi et qu'elles me manquent.
On se prévient quand ça bouchonne à Jéru.
Mais à Jéru, ça bouchonne tous les jours.
"Tu as quel chauffeur aujourd'hui ?"

J'arrive à Jérusalem par un des quartiers très religieux, Bar Ilan,  et je regarde les petites filles en uniforme.
Le chemisier manches longue et la longue jupe plissée, portée sur des collants.
Les garçons en costume noir qui ont toujours l'air pressés.
Les mères plus agées epuisées par les grossesses, et les toutes jeunes filles déjà enceintes a 18 ans.
Ces femmes qui vont passer la majeure partie de leur vie, le ventre en avant, poussant péniblement une poussette sur laquelle grimpent les ainés.
Elles mettent au monde jusqu'à 18 enfants.

Un monde à part.

Pourtant les filles rient toutes de la même façon, une main devant leur bouche remplie de métal, de petites boucles aux oreilles, et je meure d'envie de rentrer dans leurs confidences.
A quoi rêvent les petites filles religieuses auquelles on choisira un mari, qu'elles épouseront après l'avoir vu deux fois ?
Et à qui elles donneront une floppée de gosses, qui à leur tour, ...

Et je prends le deuxième bus, celui où j'ai failli perdre mon slip, Encore plus fous. qui me mène à Givat Shaoul, autre quartier religieux, celui où je travaille.




Je rencontre des gens qui n'ont pas toujours réussi leur alya.
Oui, des années après leur venue ici, ils continuent à comparer avec leur vie d'avant.
Ils continuent à penser que c'est mieux ailleurs, alors qu'ailleurs ils disaient que c'est mieux ici.

J'en ai rencontré des sud africains désorientés, des américains grâce à qui on bâti des villes comme Modiin, parce que c'est comme chez eux.
Des français décalés qui chantent les chansons d'il y a 15 ans ou plus.
Qui cherchent LA boucherie française ou LES croissants à la française.

Et qui restent entre eux.

Et puis il y a tous ceux qui sont vachement contents et qui ne partiraient pour rien au monde.

Rentrer le soir en bus, apres une journée épuisante, en sachant que je vais avoir la nausée tout le trajet, alors que je me suis levée à 6heures du mat et que je serai chez moi à 19heures......

Et regarder le coucher de soleil différent tous les soirs, qui enflamme le ciel et les paysages arides.
Les villages arabes, où parfois j'aperçois des chameaux en ombres chinoises et les minarets éclairés.
Les villes blanches et modernes comme Modiin, les moshavim qui couvent leurs plantations, le linge qu'on rentre, l'effervescence que connaissent tous les pays chauds, dans les rues commerçantes, les enfants qui courent, libres, entre les maisons.
Et les magasins ouverts jusqu'à tard dans la nuit.

Le murmure des conversations dans le bus, les coups de fils incessants, pour dire où on est, quand on sera là et puis " tu viens me chercher ? ".
On parle en russe, en anglais, en français, en espagnol et en hébreu.
On raconte sa journée.

Mes copines m'appellent .



Et puis je descends à Modiin et je rentre chez nous, en tenue de canicule, et les parfums des fleurs et les grillons m'accueillent.

Les fenêtres sont ouvertes, les ustensiles de cuisine jouent le concert du repas du soir et les enfants rencontrent leurs voisins sur les bancs.

Sur les terrasses, on fait des barbecues.

Et je me dis tous les jours que c'est tellement bien chez moi.


 

Share this post

Repost 0

comments

Rachel Samoul 10/30/2009 06:52


Chère Miss Caustic, quel beau billet. J'étais avec vous dans le sherout, le bus à l'aller et au retour.


cetnat 10/29/2009 18:27


Ravie de ce bonheur


stephanie 10/26/2009 10:06


merci, cela rejoint tout à fait ce que je pense et ressens tout les jours dans notre si beau pays. Si beau grâce à ses paysages mais aussi grâce à ses habitants, cette jolie mosaïque dont nous
faisons aussi partie.
merci pour ton texte.


Marcoroz 10/25/2009 21:39


Je trouve que tu as vraiment eu une excellente idée de créer ce blog pour nous faire partager tes impressions sur ton intégration en Israël. Pour qui cherche à comprendre ce qu'est Israël, ce que
c'est que d'y vivre, c'est très intéressant. En même temps, c'est amusant de te lire. Bravo, et surtout, continue à écrire !


sandraz 10/24/2009 19:43


Bonjour,
Cela fait quelques mois maintenant que je me suis abonnée à votre blog, que j'adore !
Je me décide aujourd'hui à poster un commentaire parce que je pense faire mon alyah courant 2010, et cet article transpire la positivité. J'aimerai (notez le futur) voir la vie comme vous une fois
arrivée...
A bientot !
Sand


Miss caustic 10/25/2009 00:56


Si tu veux, tu peux. Et il y a plein de raisons d'être heureux ici !!!!
Bonne chance !


Présentation

Profil

  • Miss caustic
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes.
Ou le contraire.
Bavarde.
Gai luronne à ses heures.
Imbue d'elle même et menteuse!
Non, ça ce n'est pas vrai!
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes. Ou le contraire. Bavarde. Gai luronne à ses heures. Imbue d'elle même et menteuse! Non, ça ce n'est pas vrai!

Recherche

Pages