Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog
November 8 2011 3 08 /11 /November /2011 09:01

 

Deux femmes d'un âge incertain entrent.

L'une, le sosie de la Castafiore, embrasse Igor, son vendeur préféré, tandis que le sus-nommé s'échauffe mentalement pour ce qui va suivre.

 

Ces deux là viennent acheter, beaucoup acheter même.

 

( Je travaille à présent dans un magasin très luxueux, de vêtements très coûteux, et de chaussures dont les talons sont à la hauteur des prix.)

 

Seul problème, trouver des vêtements dans lesquels elles vont rentrer.

Elles sont d'excellente humeur et blagueuses si j'en crois les fous rires qui déchirent la pièce du bas, surmontant la musique d'ambiance, et arrachant à Igor un rire de hyène, auquel décidément, je ne m'habituerai jamais.

 

La copine de la Castafiore se déshabille à côté de la cabine d'essayage, surgissant au milieu du magasin, et face au rayon homme, en gaine ultra moulante.

 

Une gaine couleur chaire qui enlèverait toute envie, même à un taulard fraîchement libéré et sérieusement en manque.

 

Rien de sexy là-dedans, ni dehors d'ailleurs, et Igor se met à l'ouvrage.

 

La Castafiore, elle, est étalée de toute son envergure dans un canapé qui en a senti d'autres, et fait ses commentaires, en russe.

 

L'autre enfile ce qu'on lui a préparé sur une tringle, et se présente au vendeur, les seins à moitié dehors, les bras en l'air dans ce que j'interprète comme une demande de lui rentrer tout ça au plus vite.

Celui-ci se met à enfoncer à pleines mains, tout ce qui dépasse dans le décolleté d'une robe de style qui du coup,n'a plus grand chose de stylé.

 

Miraculeusement, et contrairement aux lois les plus élémentaires sur la gravité, rien de ce que Igor enfourne d'un côté, ne ressort de l'autre.

 

J'ai très envie de rire, ce que font les deux clientes d'ailleurs, mais les vendeurs, eux, en ont vu d'autre.

Ils restent impassibles, priant pour qu'elles investissent le plus de tenues possibles, tenues conçues pour des femmes qui n'ont aucun appétit, et encore moins de formes.

 

Les deux plantureuses sont optimistes, à tel point qu'elles demandent même à essayer des peties choses toutes mimis et taille xs.

Xs dans ce magasin, c'est l'équivalent d'une illusion de vêtement, dans un tissu tout aussi fantomatique.

 

Mais bon, qui ne tente rien ...

 

 

 

 

.

 

Share this post

Repost 0

comments

Présentation

Profil

  • Miss caustic
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes.
Ou le contraire.
Bavarde.
Gai luronne à ses heures.
Imbue d'elle même et menteuse!
Non, ça ce n'est pas vrai!
  • Je suis quelqu'un d'inintéressant qui raconte des choses intéressantes. Ou le contraire. Bavarde. Gai luronne à ses heures. Imbue d'elle même et menteuse! Non, ça ce n'est pas vrai!

Recherche

Pages